Qui sommes-nous ?

camcer rein

Administrateur

Dr. med. Dieter Hartung

Le Dr.med. Dieter Hartung et son équipe se consacrent principalement au traitement du cancer.

Ainsi, dans notre Centre de Traitement du Cancer par l’Hyperthermie, les traitements médicaux conventionnels tels que le rayonnement, la chimiothérapie ou la chirurgie sont complétés par différentes thérapies alternatives dont l’efficacité est reconnue.

Les Thérapies

Pour assurer un traitement efficace du cancer, nous combinons dans notre centre, le traitement par l’hyperthermie avec d’autres méthodes intégratives. Cependant, nous recommandons systématiquement le recours à l’hyperthermie dans le traitement de tous les types de cancer.


Les options de traitement

Traitement du cancer du rein par vitamine C

Les traitements alternatifs du cancer

Dans notre centre de traitement du cancer par l'hyperthermie, nous proposons également, en plus de l'hyperthermie, différentes thérapies alternatives contre le cancer. Il s’agit notamment de:

  • Le traitement par les perfusions de vitamin B17
  • l´oxygénotherapie
  • Le traitement à base de gui
  • Le traitement par les perfusions à la Vitamine C
  • Le traitement du cancer par les enzymes
  • La désintoxication

Avec ces différentes méthodes, nous assurons le traitement des formes suivantes de cancers

  • Le cancer du foie
  • Les métastases hépatiques
  • Le cancer du sein
  • Le cancer colorectal (ou cancer du côlon)
  • Le cancer du poumon
  • Les métastases pulmonaires
  • Le cancer du panréas
  • Le cancer de la prostate
  • Le cancer du rein
  • Les tumeurs cérébrales
  • Le cancer de l´ovaire
  • Le cancer du col de l´utérus
  • Le cancer des os
  • Le cancer de la vessie

Coordonnées

Traitement cancer foie

Centre de traitement du cancer par
l´Hyperthermie

Hauptstr. 122
77694 Kehl / Strasbourg
Allemagne

Tel.: +49 (0) 78 51 - 8 89 58 29

Email.: dieter.hartung@online.de




E-Mail-Contact

 

Le traitement du cancer du rein par les thérapies alternatives de traitement du cancer

Comment se déroule le traitement du cancer du rein chez nous

Les patients qui présentent un cancer du rein viennent pour un premier traitement pour une semaine (du lundi au vendredi) dans notre centre anticancéreux à Kehl, il s’agit d’un traitement ambulatoire.

Le premier jour, le docteur Hartung créé pour chaque patient un plan de traitement individuel et commence le premier traitement anticancéreux.

Les traitements anticancéreux, les plus importants qui sont instaurés pour combattre le cancer du rein, sont :

  1. Vitamine B 17 : traitement par perfusion
  2. Vitamine C : traitement par perfusion
  3. Hyperthermie locale (thermothérapie avec Oncotherm EHY2000)

Dans le cas des formes avancées du cancer du rein, des cures supplémentaires d‘extraits cellulaires (injection avec des extraits cellulaires) sont hautement recommandées, et nous les faisons dans notre centre.

Les méthodes de traitement citées ci-dessus sont prévues individuellement pour chaque patient et selon la maladie cancéreuse ; d‘autre part, ces traitements sont combinés entre eux.

Quelle est la durée d‘un traitement contre le cancer du rein?

En fonction de chaque forme de traitement anticancéreux, les périodes de traitement durent de une à trois heures par jour. Notre personnel formé à cet égard, surveille le traitement anticancéreux et est à tout moment disponible pour des questions, des préoccupations, et de l‘anxiété, voire de l‘angoisse.

Nos méthodes de traitement contre le cancer du rein sont détendues et très bien tolérées. Ces traitements peuvent être combinés avec toutes les autres thérapies anticancéreuses classiques (chirurgie, irradiation, chimiothérapie).

En cas de réponse thérapeutique à notre traitement anticancéreux, celui-ci peut être répété toutes les quatre à huit semaines.

Les traitements contre le cancer du rein sont calculés en fonction de la grille tarifaire pour les médecins.

Où puis-je séjourner pendant le traitement anticancéreux ?

Afin de vous éviter tout stress inutile  pendant le traitement anticancéreux, nous vous recommandons de passer la nuit dans un appartement ou dans un hôtel à Kehl ou à Strasbourg.

Bien que le cancer du rein soit rare, c’est l'une des causes les plus fréquentes de décès par cancer en Allemagne. Selon le Centre allemand de recherche sur le cancer, les hommes sont plus particulièrement touchés par le cancer du rein. En effet, environ 100.000 personnes en meurent chaque année avec une proportion d'environ cinq hommes pour deux femmes. Le cancer du rein le plus courant est le carcinome des cellules rénales.

Il s'agit d'une tumeur maligne provenant des tissus des reins. Le cancer peut se propager à l'intérieur comme à l'extérieur du rein. Les cellules cancéreuses peuvent également proliférer dans d'autres organes. Ces évolutions du cancer du rein sont des métastases. L’on retrouve généralement des métastases du cancer du rein dans les poumons ou dans le foie. En prélevant un échantillon de tissu, on trouve alors des tissus du carcinome des cellules rénales.

Le cancer du rein est généralement diagnostiqué dans la tranche d’âge des 50-70 ans. Mais bien que le taux de mortalité du cancer du rein soit assez élevé, il existe une réelle possibilité de traitement adéquat et particulièrement prometteur.

Sans traitement médical, le taux de survie après cinq ans pour le cancer des reins est en moyenne de seulement 50 %.

Les options de traitement pour le cancer du rein

Il ya plusieurs façons de traiter le cancer. Toutefois, l'ablation chirurgicale de la tumeur doit être mise en priorité. Selon la taille de la tumeur et le nombre de métastases existantes, il peut être nécessaire de traiter chirurgicalement ou médicalement d'autres organes tels que les uretères, le foie et les poumons. L'objectif de ce type de traitement est d'enlever toutes les cellules cancéreuses de l'organisme. En cas de succès, le patient est guéri. Après une chirurgie du cancer du rein, un traitement médicamenteux (chimiothérapie) est souvent promulgué par le médecin traitant dans le but de prévenir la formation de métastases.

En plus de ces approches de traitement du cancer du rein, il existe également des options de traitement par naturopathie pour améliorer les résultats pour la santé et l'espérance de vie des patients atteints de cancer. Dans ce cadre, on distingue notamment le traitement par hyperthermie (fièvre thérapie), le traitement à la vitamine C, la thérapie à la vitamine B 17 et la thérapie par le gui.

L'hyperthermie

Le traitement par l'hyperthermie est une thérapie par le moyen d’une fièvre provoquée intentionnellement. Par la fièvre, les cellules cancéreuses sont tuées ou blessées et les défenses immunitaires sont activées. Cette méthode de traitement est souvent utilisée dans le traitement alternatif de tout type de cancer. Depuis plusieurs années, l’on peut chauffer les organes cancéreux de manière spécifique. Ce traitement est appelé hyperthermie locale. Il est utilisé pour renforcer les effets de la chimiothérapie ou de la radiothérapie. En Allemagne, ce traitement est déjà assez commun. En France, par contre, il est encore rarement pratiqué.

Le traitement par la Vitamine C

Une autre forme alternative de traitement du cancer du rein est le traitement à la vitamine C. Encore une fois, il s’agit d’une méthode de thérapie complémentaire. En effet, la vitamine C est généralement combinée avec le traitement par l'hyperthermie. La croissance du carcinome rénal peut ainsi être empêchée ou ralentie. Le principe de cette méthode réside dans le fait que les cellules cancéreuses sont réactives à l’oxygène consomment donc de plus en plus d’antioxydants présents dans le corps.

Et puisque la vitamine C est l'un des antioxydants les plus efficaces dans le corps humain, elle est consommée assez rapidement dès les premiers stades d’évolution du cancer. Ainsi, il peut donc s’ensuivre des lacunes importantes et un stress oxydatif. Bien heureusement, ces déficiences peuvent être compensées par administration intraveineuse de vitamine C. Ainsi, le traitement à la vitamine C joue un rôle important dans le traitement holistique du cancer du rein.

La thérapie par la vitamine B 17

Les bénéfices d’une thérapie à la Vitamine B17 par voie intraveineuse dans le traitement alternatif du cancer sont de plus en plus importants. L'objectif du traitement est la libération d'une toxine qui se trouve dans la molécule de vitamine B17 et est libérée par l'activité des cellules cancéreuses. Pour se développer, les cellules cancéreuses des reins ont besoin d'espace. À l'aide d'une enzyme spécifique, le tissu environnant est donc décomposé afin de créer un espace pour leur permettre de poursuivre leur multiplication. Ce faisant, les molécules de vitamine B 17 sont divisées par les cellules cancéreuses. Le poison contenu dans la molécule de la vitamine B 17 est alors libéré et empoisonne ainsi les cellules cancéreuses. Grâce à cette méthode de thérapie, les cellules cancéreuses dispersées dans l’organisme peuvent également être détruites. La prolifération du carcinome rénal peut donc éventuellement être prévenue.

La thérapie par le gui

Les cancers du rein peuvent être traités grâce à la thérapie par le gui. Cette forme de thérapie est connue depuis près de 100 ans. Les premières applications ont été organisées par Rudolf Steiner. Mais bien qu'il existe maintenant des preuves solides de l'efficacité de la thérapie par le gui, la médecine moderne demeure encore quelque peu sceptique vis-à-vis de ce traitement. Dans le traitement du cancer du rein, plusieurs préparations de gui sont utilisées. Le but du traitement est de ralentir la croissance des cellules cancéreuses et d’empêcher la formation de métastases. La thérapie par le gui permet de stimuler le système immunitaire du corps et de l'aider dans la lutte contre le cancer. L'état de santé global du patient et sa qualité de vie sont également souvent améliorés. Précisons enfin que les préparations de gui sont généralement administrées dans le traitement du cancer du rein sous la forme d'injections.